La ville de Besançon solidaire avec la Palestine (Article du Fil Rouge)

En lien avec l’association France Palestine Solidarité (AFPS) et à l’initiative des élus communistes et Verts, la ville de Besançon noue depuis 2005 des liens de coopération avec Aqabat Jaber, camp de réfugiés de Cisjordanie.
Un certain nombre d’actions ont étés menées notamment sur l’eau : rénovation du réseau d’eau, mise en place d’un service de l’eau, sensibilisation des réfugiés sur l’utilisation de l’eau…
Cette coopération permet aux réfugiés d’être approvisionnés en eau en continu malgré les restrictions opérées par l’Etat Israélien. Un projet d’assainissement des eaux usées et de gestion des déchets est phase de réalisation.
D’autres projets ont vu le jour ou sont en cours tels que des rencontres entre jeunes réfugiés et jeunes bisontins, femmes du camp et femmes bisontines, ou encore le développement touristique de cette région avec la création du chemin d’Abraham qui traverse la Palestine et a reçu le prix de Trek en 2018.
Par-delà cette coopération avec Aqabat Jaber, la ville de Besançon s’engage pour le respect des droit des Palestiniens. Sur proposition des élus communistes, notre ville a été la première en France a s’exprimer pour exiger la libération de Salah Hamouri, jeune avocat franco-palestinien en détention administrative depuis Aout 2017 sans motif connu.