Une rue pour Maurice Audin

La reconnaissance par le président de la république de la mort sous la torture, perpétré par l’armée française de notre camarade Maurice Audin est l’aboutissement d’un combat de 60 ans contre le mensonge d’état.

En tant que jeunes communistes héritiers de cette lutte nous ne pouvons que nous réjouir de cette décision qui permet enfin de déchirer le voile sur cette période de notre histoire trop longtemps occulté. Nous avons une pensée pour la famille de Maurice Audin et particulièrement sa veuve qui voit enfin son drame reconnu. Cependant ce n’est qu’un premier pas, dans la reconnaissance des crimes d’état commis à cette époque et nous réclamons toujours que lumière soit faite sur le rôle de la police et de l’état français.

Afin de maintenir la mémoire de ce crime et du combat pour sa reconnaissance, nous Jeunes Communistes, réclamons qu’une rue soit renommé en souvenir de Maurice Audin et souhaitons que les élu.e.s locaux prennent position en faveur de ce projet.