Lénine danse // Un poème de Francis Combes

Résultat de recherche d'images pour "lénine"

Quand Lénine apprit que la révolution bolchevique
avait tenu soixante douze jours,
soit un de plus que la Commune de Paris,
il sortit du Kremlin et dansa dans la neige.
Sans doute n’imaginait-il pas,
à cette époque où l’ennemi était aux portes
et où il dansait en soufflant dans ses mains,
que l’Union tiendrait soixante-douze années
par le fer, le sang et les roses
dans les tranchées de Stalingrad, les steppes de l’Asie,
en orbite autour de la Terre ou sur un barrage de Sibérie
où des filles de vingt ans s’en iraient bâtir l’Avenir
et les camions rouleraient, au cœur d’avril,
sur des fleuves gelés…
Il ne savait pas non plus qu’un jour la glace céderait
sous le poids des hommes
ou que peut-être les peuples, pour un temps,
en auraient assez de porter à bout de bras leurs rêves
et que disparaîtrait, un matin au réveil,
l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques.
Mais il avait, ce jour-là, des raisons
de danser dans la neige.