Intervention de Christophe Lime au Conseil Municipal le 7 novembre 2016

Mes chers collègues,

Depuis le jeudi 3 novembre, 30 jeunes filles réfugiées sont arrivées sur la commune de Montgesoye dans le centre de vacances de la CCAS, comité d’entreprise d’EDF/GDF. Elles sont d’origine Erythréenne, Ethiopienne et Soudanaise. Les plus jeunes ont 13 ans. Arrivées dans un état d’épuisement important, elles ont bénéficié d’un premier examen médical et d’un bilan sanitaire. Elles ont été immédiatement prises en charge par les associations accueillantes qui leur ont fourni de l’apaisement et un soutien humain avant de leur proposer un repas, des produits d’hygiène et des vêtements chauds collectés par le Secours Populaire Français du Doubs. Il y a quelques semaines, le ministre de l’intérieur avait sollicité les comités d’entreprises pour accueillir les réfugiés, ce sont essentiellement ceux gérés par la CGT qui ont répondu favorablement, et le comité d’entreprise d’EDF/GDF a proposé sur l’ensemble du territoire 3200 places.

L’ensemble de la population de Montgesoye, la mairie ont été informés préalablement de cet accueil. Depuis, aucune réaction négative n’a été enregistrée et les informations qui nous reviennent dans l’ensemble du territoire vont dans le même sens. Nous sommes fiers d’appartenir à la CGT qui mobilise ses structures qu’elle gère et qui démontre une nouvelle fois ses valeurs de solidarité et de fraternité, très loin de l’image que certains veulent lui faire porter depuis quelques mois. Vous l’aurez compris Messieurs du FN, nous sommes à l’opposé de vos idées et fiers de l’être, de la haine de l’autre, du rejet de la différence qui ne font qu’opposer les citoyens les uns contre les autres. Derrière le drapeau, l’hymne national que vous brandissez à tour de bras et de meetings, vous laissez croire que les valeurs de la république sont vôtres. Liberté, égalité et surtout fraternité, c’est un leurre, ces valeurs, vous les piétinez à chacun de vos discours et de vos déclarations.