Halte à la guerre contre Gaza: expression de la fédération du PCF du Doubs

palestine_17
Le gouvernement israélien s’est lancé dans une nouvelle escalade meurtrière en décidant l’intervention militaire terrestre à Gaza.
Le PCF condamne de la manière la plus ferme cette décision dont les civils seront une fois de plus les premières victimes : aujourd’hui 587 morts et plus de 100 000 déplacés.

Israël veut infliger aux habitants de Gaza une punition collective, acte considéré comme un crime de guerre par le droit international. Le Conseil de Sécurité de l’ONU doit se réunir d’urgence pour condamner cette intervention et mettre en œuvre les moyens nécessaires à la protection et la sécurité des populations.
Israël doit mettre un terme au blocus criminel qu’il impose à la population de Gaza dont les conditions de vie ne cessent de se dégrader et accéder à l’ensemble des revendications palestiniennes :

– ouverture de Rafah par l’Égypte, accès libre de Gaza à la mer,
– libération des prisonniers libérés dans le cadre d’un accord et à nouveau incarcérés.

La France doit s’engager pour obtenir un cessez le feu, le retrait des troupes et l’arrêt des bombardements.
Or, après avoir encouragé l’agression perpétrée par le gouvernement israélien, le gouvernement français a voulu interdire les manifestations qui s’y opposent ici. C’est une provocation irresponsable et un geste gravissime pour la République française.

Le PCF appelle le gouvernement français et l’Union européenne à prendre toutes leurs responsabilités et à cesser toute coopération et les accords d’association avec Israël tant que le droit international ne sera pas respecté, que les bombardements et la colonisation se poursuivront. Sans condamnation, ni sanctions il n’y a pas de chemin vers la paix possible.

Le PCF appelle les hommes et les femmes attachés à la Paix et à la Justice à se rassembler et à faire entendre leur voix pour exiger l’arrêt de la guerre que mène le gouvernement israélien à Gaza.

La fédération du Doubs du PCF