Commémoration du 17 octobre 1961

Octobre de sang et de larmes en France

patrie des « Droits Humains »

Chaque année, sans haine ni vengeance, souvenons-nous du 17 octobre 1961 qui a inspiré à Kateb Yacine les strophes de ce poème intitulé :

« Dans la gueule du loup »

Peuple français, tu as tout vu
Oui, tout vu de tes propres yeux.
Tu as vu notre sang couler
Tu as vu la police
Assommer des manifestants
Et les jeter dans la Seine.
La Seine rougissante
N’a pas cessé les jours suivants
De vomir à la face
Du peuple de la Commune
Ces corps martyrisés
Qui rappelaient aux Parisiens
Leurs propres révolutions
Leur propre résistance.
Peuple français, tu as tout vu,
Oui, tout vu de tes propres yeux,
Et maintenant vas-tu parler ?
Et maintenant vas-tu te taire ?

 Rassemblement pont Battant

jeudi 17 octobre 2013 à 18h

Nous ne devons pas oublier – Nous ne devons pas nous taire : en hommage aux victimes de Papon, chacun apportera une fleur qu’il jettera symboliquement dans le Doubs.

Signataires: ACCMMA, association « A la rencontre de Germaine Tillion », CDDLE, FSU, Solidaires, SUD Education, CIMADE, le Mouvement de la Paix, LDH, MRAP, Survie, Terre des hommes, les Alternatifs, EE-LV, PCF, PG25, PS…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 − 6 =