Les éluEs communistes-Front de gauche de Besançon contre les TASERs pour la police municipale

image

Déclaration au conseil municipal du 18 juin:

« Autant nous pouvons être favorable au remplacement des matraques rigides par des matraques télescopiques car cela va dans le sens de l’amélioration des conditions de travail des policier municipaux; autant nous ne pensons pas que l’armement des policiers municipaux avec des pistolets électriques soit une bonne mesure et ceci pour deux raisons:
– Le pistolet à impulsion électrique est une arme qui peut être létale et dont les conditions d’utilisation sont très limitées et controversées.
– D’autre part, en armant la police municipale, on déplace progressivement le rôle de cette police vers celui de la police nationale. Or, nous pensons qu’il faut justement préserver ce rôle de proximité que doit avoir la police municipale: on a pu voir par le passé au plan national que c’était justement le dispositif de police de proximité qui était le dispositif le plus efficace pour lutter contre la délinquance. »